Grand plan de licenciement chez Volkswagen à cause de ventes beaucoup trop faibles

Une annonce choc secoue l’industrie automobile : Volkswagen se voit contraint de licencier massivement. Pas moins de 269 employés de l’usine de Zwickau verront leur contrat prendre fin prochainement. Pendant ce temps, le sort de 2 000 emplois temporaires reste en suspens, plongeant le personnel dans l’incertitude.

La cause : Une demande en berne et des aides en chute libre

D’après les déclarations du constructeur allemand, cette vague de licenciements découle principalement de la diminution drastique des commandes de véhicules électriques, particulièrement chez les professionnels. Une chute spectaculaire attribuée à la suppression d’une aide destinée à l’achat de ces véhicules pour les entreprises. Ces acquisitions représentaient pourtant 70 % de la production à Zwickau. S’ajoutent à cela la hausse du coût de l’énergie et le recul du pouvoir d’achat des consommateurs en Europe, plongeant Volkswagen dans une situation délicate.

Les voitures électriques de la marque subissent de plein fouet ces répercussions. Volkswagen a pourtant investi 1,2 milliard d’euros dans la conversion de son usine de Zwickau vers l’électrique. 3 000 employés, en grande partie sous contrats temporaires, ont été embauchés pour faire fonctionner le site. Malheureusement, les modèles ID.3, ID.4 et ID.5 ne rencontrent pas le succès escompté, ni même les Golf et Tiguan de la série Match. Selon Bloomberg, les actions du groupe ont chuté de 8 % depuis le début de l’année et la situation ne devrait pas s’améliorer dans les prochains jours.

A lire  Énième rappel massif chez Renault pour des problèmes de sécurité sur les moteurs hybrides

Plan de licenciement Volkswagen

Des perspectives sombres pour Volkswagen à Zwickau

Face à l’arrivée massive de voitures électriques chinoises sur le marché, Volkswagen a été contraint de ralentir la cadence dès le début de l’été à l’usine d’Emden. Cela a particulièrement impacté l’ID.4, dont les ventes étaient inférieures de 30 % aux prévisions de production. Déjà, près de 1 500 emplois temporaires n’ont pas été reconduits. La réduction progressive des aides aux ménages pour l’achat de véhicules électriques en Allemagne n’annonce rien de bon pour la marque allemande.

De plus, le niveau de tarification des véhicules de la gamme ID est déjà élevé par rapport à des modèles similaires chez Stellantis ou Renault. Initialement, Volkswagen ambitionnait de produire jusqu’à 330 000 véhicules par an à Zwickau, en faisant l’une des plus grandes usines dédiées à l’électrique en Europe. Un porte-parole de la marque se veut rassurant et assure que Volkswagen demeure à 100 % engagé en faveur de la mobilité électrique et que le site de Zwickau continuera de jouer un rôle central dans cette démarche.

Charles