Arnaque au billet de 50 euros : La gendarmerie met en garde les automobilistes de la France entière !

Vous ne croirez pas à quel point cette arnaque aux billets de 50 euros est astucieuse et sournoise. Les automobilistes sont dans la ligne de mire de ces escrocs malins. Si vous possédez une voiture, restez sur vos gardes et lisez attentivement cet article pour ne pas vous faire avoir.

L’arnaque aux billets de 50 euros : un piège redoutable

Une nouvelle technique diabolique est en train de sévir, visant tout particulièrement les automobilistes non avertis. L’astuce de ces malfaiteurs est des plus sournoises. Voici comment ils opèrent pour vous mettre en difficulté.

Leur stratégie est simple mais redoutable : ils guettent dans les parkings une voiture isolée et déposent discrètement un billet de 50 euros bien en vue. Ils attendent ensuite que le propriétaire de la voiture se présente. Une fois que l’automobiliste monte dans son véhicule, l’arnaque est en marche. Le billet n’est pas remarqué immédiatement, et c’est là que commence le drame.

À quelques mètres de là, la victime finit par apercevoir le billet. Dans un geste de surprise, elle sort de sa voiture en toute hâte, oubliant parfois de retirer la clé du contact. Une opportunité en or pour les escrocs, qui s’introduisent à la vitesse de l’éclair dans le véhicule et prennent la fuite. Le piège est refermé !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Trustoo (@trustoo_)

Comment échapper à cette supercherie ?

La prudence est de mise face à cette escroquerie. À l’origine repérée dans certaines régions de France, elle s’est maintenant étendue à tout le pays, comme l’arnaque au faux PV qui sévit actuellement dans tout l’Hexagone. Les forces de l’ordre tirent la sonnette d’alarme et appellent à la vigilance.

A lire  En cas de vice caché sur votre voiture, n'oubliez pas que vous disposez d'un délai de 20 ans pour saisir la justice !

Le conseil est clair : si vous êtes confronté à une telle situation, ne paniquez pas. Démarrez rapidement votre véhicule et garez-vous loin de là, dans un endroit sécurisé. Ne restez surtout pas au milieu de la route, une proie facile pour les escrocs. Il est important de noter que cette arnaque ressemble étrangement à celle où les malfrats provoquent intentionnellement des collisions à l’arrière des voitures, forçant les conducteurs à sortir de leur véhicule. Une fois dehors, un complice en profite pour s’emparer de la voiture et prendre la fuite.

Restez aux aguets pendant toute la saison estivale. Les arnaqueurs ne prennent pas de congé, bien au contraire. Certains d’entre eux opèrent sur les aires de repos le long des autoroutes. Le scénario est bien rodé : ils simulent le besoin d’aide et engagent la conversation avec les automobilistes, tandis qu’un complice dérobe discrètement des objets de valeur dans la voiture.

La prudence est votre meilleur atout : il ne s’agit pas de suspecter chaque personne qui s’approche de vous, mais de rester sur vos gardes. Même si cela ne prend que quelques secondes, n’oubliez pas de verrouiller votre voiture lorsque vous en sortez, même brièvement.

Arnaque au billet de 50 euros pour les automobilistes

Les autres arnaques à éviter à tout prix

Le vol à l’italienne : une arnaque répandue. Cette escroquerie classique consiste à crever un pneu d’une voiture stationnée sur un parking ou une aire de repos. L’escroc attend ensuite que le propriétaire revienne. Pendant que la victime change sa roue, le voleur en profite pour s’introduire dans la voiture et dérober tout ce qui brille. Portefeuille, téléphone portable, sac à main, tout y passe.

La consigne est claire : verrouillez toujours votre véhicule lorsque vous en sortez. Si vous voyagez seul, soyez méfiant envers ceux qui vous sollicitent. Si vous êtes en famille, gardez un œil attentif sur votre voiture en permanence.

A lire  Automobilistes, Méfiez-vous du stratagème des 50 euros : un danger vous guette !

Attention à l’arnaque au rétroviseur ! Voilà une autre stratégie vicieuse. Un individu accuse un automobiliste d’avoir endommagé son rétroviseur, qui était déjà abîmé, soit dit en passant. Lors de l’établissement du constat, l’arnaqueur prétend avoir la même assurance que le propriétaire du véhicule. Il contacte ensuite un faux assureur qui propose un montant exorbitant pour couvrir la franchise et les réparations. Le malfaiteur joue ensuite la carte de l’accord à l’amiable, mais il s’agit d’une mise en scène. Pour vous protéger, en cas de doute sur un accrochage, n’hésitez pas à faire un constat sur place et en présence de témoins.

Restez sur vos gardes et partagez ces informations cruciales avec vos proches. La vigilance est votre meilleure alliée contre ces arnaques insidieuses, qu’il s’agisse de la très répandue arnaque au faux kilométrage, de l’arnaque au faux billet ou au faux PV.

Charles