Le phénomène surprenant de l’engouement pour le Diesel et les voitures anciennes !

Vous n’allez pas en croire vos yeux ! Alors que tout le monde s’attendait à une évolution vers les voitures neuves et écologiques, une tendance étonnante voit le jour : un regain d’intérêt pour les voitures Diesel et les modèles anciens. Mais pourquoi donc ? Restez avec nous, on vous dévoile tout !

Vieillissement inattendu du parc automobile

Le constat est sans appel. Les chiffres l’affirment : le vieillissement du parc automobile français est en marche. En l’espace de seulement deux ans, l’âge moyen des voitures a connu une hausse notable, grimpant de 10,6 ans en 2020 à 11,3 ans en 2022.

Mais ce n’est pas tout ! Une tendance émerge nettement des sites de vente en ligne : les internautes semblent avoir un faible pour les voitures ayant déjà quelques années au compteur. Pour être plus précis, l’âge moyen des voitures recherchées sur ces plateformes est de 8 ans, alors que celles mises en vente affichent en moyenne 9,2 ans.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Caroom (@caroom_fr)

Les facteurs derrière cette préférence surprenante

Plusieurs raisons peuvent expliquer ce revirement de situation. Tout d’abord, une pénurie se fait sentir du côté des véhicules d’occasion. La demande est croissante, mais l’offre peine à suivre.

En parallèle, le marché des voitures neuves connaît des difficultés. Avec une faible arrivée de nouveaux modèles, le renouvellement du parc semble compromis. Et quand on sait que de nombreux utilisateurs hésitent à vendre leurs véhicules, on comprend mieux ce phénomène.

A lire  Gestion de flotte automobile : les 3 erreurs à éviter

Un attrait pour les voitures moins onéreuses

Le coût est un facteur déterminant. Dans un contexte économique post-Covid incertain, de nombreux ménages sont à la recherche de bonnes affaires. Résultat ? Les voitures de plus de 8 ans sont particulièrement recherchées. Et pour cause, elles sont généralement plus abordables à l’achat.

Cependant, une tendance paradoxale se dessine. Malgré leur attrait financier, ces voitures anciennes ont vu leur prix s’envoler après la crise, avec une augmentation stupéfiante de 45% entre 2020 et 2023.

Les voitures Diesel : loin d’être révolues

Avec l’essor des véhicules électriques, on aurait pu penser que le Diesel était sur le déclin. Pourtant, l’incertitude règne. Face aux changements législatifs et aux annonces des constructeurs, bon nombre d’acheteurs restent prudents.

Conséquence ? Les véhicules Diesel ont toujours la cote, et plus de la moitié du parc automobile français en est encore composé. Et si vous pensiez que leur temps était révolu, sachez qu’ils sont toujours très demandés sur le marché de l’occasion.

Un enjeu écologique à ne pas négliger

L’impact environnemental de cette tendance est à prendre au sérieux. Dans un monde où les problématiques écologiques prennent de plus en plus de place, encourager le renouvellement du parc automobile vers des options plus vertes semble essentiel.

Charles