Comment nettoyer un échappement plein d’huile ?

Le bon fonctionnement d’un véhicule est déterminé par plusieurs éléments, dont l’échappement. Pour évacuer certains éléments crasseux, il est capital que cette pièce maîtresse du système d’évacuation des véhicules soit bien-être entretenue. Alors, comment nettoyer un échappement plein d’huile ? Découvrez le processus de nettoyage dans cet article.

Meilleur nettoyant échappement

Disposition du matériel et nettoyage décapant au Belgom 

nettoyant échappement Pour procéder au nettoyage de votre échappement, il faut disposer du matériel nécessaire. Ce matériel varie en fonction du type de nettoyage. Vous pouvez facilement obtenir l’ensemble des accessoires de nettoyage dans les commerces. Alors, pour un nettoyage décapant au Belgom, il vous faudra un chiffon doux, une pâte à polir, un papier vert, une perceuse et le Belgom qui est l’élément le plus essentiel. S’agissant du second type de nettoyage, le matériel reste sensiblement le même à l’exception du Belgom remplacé par le liquide vaisselle ou le savon de Marseille additionné à de l’eau tiède. Il faudra aussi une éponge.

Par ailleurs, le nettoyage décapant au Belgom est le plus recommandé en raison de son résultat impeccable sur les taches des pots d’échappement. Pour le réaliser, il vous faut, au moment du nettoyage, agiter énergiquement le flacon de Belgom, puis en mettre une petite quantité sur votre chiffon. Vous aurez ensuite à l’appliquer sur l’échappement et particulièrement sur les taches d’huile pour 10 minutes environ. Une fois les 10 minutes écoulées, il faudra procéder au nettoyage successivement avec le chiffon, le papier vert et la pâte à polir jointe à la perceuse. Reprenez l’opération plusieurs fois jusqu’à l’obtention d’un résultat propre et éclatant.

A lire  Comment régler vos optiques de phares ?

Nettoyage au liquide vaisselle ou au savon de Marseille

Pour ce type de nettoyage, le processus démarre par un dégraissage du pot d’échappement (généralement inoxydable) à l’eau tiède mêlée du liquide vaisselle ou du savon de Marseille. Après cette première étape, muni(e) de votre éponge, frottez votre pot d’échappement en mettant un accent particulier sur les parties tachées par l’huile. Il convient qu’en frottant, on veille à ne pas gratter le métal ou modifier le grain métallique. Effectuez donc ce nettoyage jusqu’à l’obtention de la brillance souhaitée. Il vous faudra enfin, procéder au rinçage à l’eau claire et terminer en nettoyant avec le chiffon sec tout le pot d’échappement.

A lire aussi : Comment nettoyer les jantes de voitures ?

Nettoyage à la pierre d’argile et optimisation de l’entretien de son échappement 

Pour ce dernier type de nettoyage, il convient d’avoir de la pierre d’argile, de l’eau claire, de l’eau savonneuse, un chiffon doux, une éponge et du lait d’amande douce. La première étape consiste à liquéfier la pierre d’argile puis à se servir du liquide obtenu pour frotter le pot d’échappement. Passez ensuite, au rinçage à l’eau savonneuse. Terminez le nettoyage en lustrant le pot d’échappement avec un chiffon doux imbibé de lait d’amande douce.

Pour optimiser la durée de vie de l’échappement de votre véhicule, il vous faudra respecter minutieusement quelques recommandations. La première recommandation est relative au nettoyage décapant. Il s’agit ici de faire un usage très modéré du Belgom. En effet, les éléments chimiques contenus là-dedans entraînent progressivement l’usure du métal. La deuxième est relative à la protection manuelle avec des gants lors des différents types de nettoyage. Et la troisième concerne le respect du grain métallique.

A lire  Pourquoi utiliser un nettoyant pour système d’injection?
Charles