Tout savoir sur le turbocompresseur

Nombreuses sont les pièces indispensables pour la bonne marche d’un véhicule. Parmi celles-ci figurent le moteur, le système de frein, le turbocompresseur et bien d’autres encore. Il faut savoir que ce dernier est habituellement connu sous l’appellation abrégée de turbo. Il a été créé par un ingénieur suisse nommé Alfred Büchi et peut être compatible avec les moteurs à essence et les moteurs diesel. Il faut souligner que les voitures dotées d’un turbo sont plus avantageuses en termes d’économie, de puissance et de respect de l’environnement.

Le fonctionnement du turbocompresseur

La suralimentation du moteur est nécessaire en vue de l’amélioration de la performance de la voiture. C’est d’ailleurs pour cela qu’existe le turbocompresseur. Son installation se fait sous le capot, mais il demeure joint au moteur. Il s’agit d’un compresseur d’air permettant l’augmentation quantitative de l’air transmise aux cylindres.

Le fonctionnement du turbo se démarque par la création d’une pression dans le système de réception d’air du véhicule. Ce qui permet alors la combustion étant donné l’existence d’une quantité plus considérable d’air dans les cylindres. Ce qui permet également l’injection d’une quantité élevée d’essence ou de diesel dans le moteur. Il en résulte le dopage de ses capacités ainsi que l’optimisation du fonctionnement de la voiture.

Les conducteurs préférant la rapidité et les grandes performances optent tous pour un véhicule muni d’un turbocompresseur. De plus, sa consommation en carburant est plutôt réduite comparée à celles des voitures classiques. Les véhicules dotés d’un turbo sont donc intéressants d’autant plus que le coût du carburant ne cesse d’augmenter actuellement. Ils réduisent les dépenses tout en étant rapides et performants en même temps.

L’entretien du turbocompresseur

turbocompresseur La longévité et la bonne marche du turbocompresseur ne dépend que du choix de son huile moteur. Celui-ci ne doit pas être négligé puisqu’il garantit la durabilité et le fonctionnement optimisé du turbo. Il faut souligner l’existence récente des technologies d’huiles synthétiques qui sont visibles sur le marché automobile. Le choix de l’huile moteur ne doit pas se faire au hasard. Son adaptation au moteur est primordiale pour que ce dernier puisse être lubrifié d’une façon optimale. Le changement de l’huile moteur peut varier selon le modèle de la voiture. Certaines doivent être remplacées annuellement tandis que d’autres doivent être renouvelées en fonction du nombre de kilomètres parcouru par le véhicule.

A lire  Comment réagir face à un voyant triangle allumé orange sur Citroën C1 ?

Par ailleurs, l’entretien du turbocompresseur peut être simplifié d’une autre manière. Sa mise en marche pendant quelques minutes est nécessaire avant que vous démarriez la voiture. Il en en est de même lorsque vous projetez de vous arrêter définitivement. Ce qui signifie que vous devez encore le laisser marcher pendant 2 à 5 minutes pour éviter de stopper brusquement votre moteur.

Le changement des filtres à air et des filtres à huile est aussi vital. D’ailleurs, ils peuvent compromettre la bonne marche du turbocompresseur, s’ils sont pleins de déchets. Le respect des instructions du fabricant est donc essentiel pour permettre le bon entretien du turbo de votre véhicule.

Le choix du turbocompresseur

Le turbocompresseur peut de temps en temps avoir des soucis, peu importe l’adéquation de vos pratiques. Pour y remédier, l’achat d’une pièce neuve demeure nécessaire, mais elle doit être compatible avec votre véhicule. Il faut savoir que la quête du turbo idéal n’est pas aussi facile à faire. Les spécialistes en la matière recommandent toujours de ne  pas baser ses recherches sur la marque et le modèle de la voiture.

En effet, il existe d’autres procédés quant à la simplification de la quête du turbocompresseur compatible avec votre véhicule. Il suffit de voir la référence inscrite sur le turbo originel et le tour est joué. La composition de celle-ci est de 6 chiffres et elle peut en général débuter avec le nombre 4, 5, ou 7, selon le type du moteur. Cette référence constitue une information d’une certaine importance étant donné qu’elle permet de trouver le turbo fait pour votre véhicule.

A lire  Quand faut-il remplacer les balais d'essuie-glaces ?

Il est à noter que le prix du turbocompresseur est en constante évolution sur le marché. Il peut varier entre 800 à 3 000 euros en fonction de ses propres caractéristiques. Son coût peut être accessible ou au contraire être très élevé en fonction de son type, de sa bonne marche et de ses difficultés. Il est toujours conseillé de confier le changement de son turbo à un expert dans le domaine.

Les avantages du turbocompresseur

Il est avant tout avantageux pour sa compacité, sa légèreté et sa facilité d’installation. Il est donc moins compliqué comparé aux compresseurs classiques. Son atout réside également dans son exploitation de l’énergie  cinétique des gaz d’échappement. Ce qui permet alors la compression des gaz d’admission et non pas le prélèvement de l’énergie du moteur. Par ailleurs, l’option des moteurs de grande taille n’est plus nécessaire, puisque le turbo suffit pour conférer de la grande puissance à ceux-ci. Il ne faut pas oublier non plus le côté écologique de cette pièce.

Charles