Contre toute attente, le marché des utilitaires d’occasion se maintient au premier semestre 2024 !

Alors que tout semblait sombre pour les véhicules utilitaires d’occasion, le mois de juin a apporté une lueur d’espoir inattendue, sauvant ainsi le premier semestre 2024 d’une catastrophe. Les transactions enregistrées ont finalement connu une hausse significative, laissant présager un avenir prometteur pour ce secteur.

Une remontée spectaculaire pour le premier semestre

Les chiffres ne mentent pas : avec un total de 430 935 véhicules utilitaires échangés au cours des six derniers mois, soit une augmentation impressionnante de 6,6 % par rapport à l’année précédente, le marché a réussi à inverser la tendance. Ce redressement spectaculaire a été rendu possible grâce à un mois de juin exceptionnel, qui a fait toute la différence.

Les fourgonnettes en difficulté, les grands frères triomphent

Malheureusement, toutes les catégories n’ont pas connu la même fortune. Les fourgonnettes, telles que le Citroën Berlingo, ont connu une baisse de 1,9 % avec seulement 119 310 transactions. Cependant, leurs homologues plus grands, les fourgons comme le Volkswagen Transporter ou le Renault Master, ont réussi à séduire davantage d’acheteurs, enregistrant une progression de 3 % avec 191 499 unités échangées par rapport à l’année précédente. Le mois de juin a été particulièrement favorable pour ces derniers, avec une croissance impressionnante de 11,8 %.

Incroyable rebondissement sur le marché des utilitaires d'occasion au premier semestre 2024

Le classement des ventes : les fourgons dominent

Dans le top 10 des ventes, les fourgons sont sans conteste les rois, occupant pas moins de 7 places. Le prestigieux Renault Trafic se hisse au sommet du classement, remportant la médaille d’or toutes catégories confondues. Il est suivi de près par les Fiat Ducato et Renault Kangoo II, qui ont également connu un succès remarquable.

A lire  Quels sont les types de véhicules hybrides et comment fonctionnent-ils ?

Renault en tête malgré une légère baisse

En ce qui concerne les marques, c’est Renault qui trône en tête avec 125 392 transactions enregistrées entre janvier et juin. Cependant, cette performance révèle une baisse de 1,5 % par rapport à l’année précédente. Bien qu’il reste en pole position, le label au Losange doit faire face à quelques défis, tout comme Citroën (-2,3 %), Iveco (-1,7 %), Mitsubishi (-4 %) et Dacia (-4,4 %).

Les marques qui montent en flèche

Malgré le contexte difficile, certaines marques se sont démarquées avec des performances exceptionnelles. Toyota est la véritable star du moment, enregistrant une progression remarquable de +10,6 %. Il est suivi de près par Isuzu et ses +10 %, ainsi que Nissan et Volkswagen avec respectivement +5,9 % de croissance.

En conclusion, le marché des utilitaires d’occasion a réussi à se relever grâce à un mois de juin phénoménal. Les fourgons ont été les grands gagnants de cette période, tandis que certaines marques ont dû faire face à des défis. Nul doute que l’avenir réserve encore de belles surprises pour ce secteur en plein essor.

Charles