Découvrez le crash-test désastreux de la future Citroën C3 et les failles de sécurité relevées !

Vous pensez que la nouvelle Citroën C3 sera une voiture sûre ? Détrompez-vous ! Les résultats du crash-test sont catastrophiques et posent de sérieuses questions sur sa sécurité.

La nouvelle génération de Citroën C3 : loin d’être parfaite

La future Citroën C3 qui débarquera sur notre marché d’ici l’année prochaine s’avère très différente de celle disponible actuellement. C’est une bonne nouvelle, car les normes de sécurité européennes semblent être bien au-dessus de ce que cette voiture peut offrir.

Actuellement, la Citroën C3 vendue dans nos commerces est la troisième génération, lancée en 2016 et restylée en 2020. Cependant, elle ne bénéficie pas de la dernière évolution de la plateforme CMP, contrairement à ses cousines Peugeot 208 et Opel Corsa. Une toute nouvelle version est prévue pour l’année prochaine, basée sur la mouture « CC21 » déjà en vente dans certains marchés moins exigeants en matière de sécurité et de pollution, comme l’Inde ou le Brésil. Avant son arrivée en Europe, elle devra subir d’importantes modifications techniques pour se conformer aux normes du marché européen.

Un examen qui laisse perplexe

Les résultats du crash-test effectué par le Latin-NCAP, l’équivalent américain de l’Euro-CAP, sont sans appel : la future Citroën C3 du mastodonte Stellantis n’obtient qu’une étoile sur cinq, un score alarmant. Même dans les marchés où les voitures sont moins technologiques, les exigences en matière de sécurité ont été considérablement relevées.

Les performances de la voiture sont loin d’être rassurantes avec seulement 31% en protection des occupants, 12% en protection des enfants, 50% en protection des piétons et 35% pour les équipements de sécurité et d’aides à la conduite. Ces résultats décevants s’expliquent en grande partie par le manque d’équipement de sécurité de série, mais l’organisme pointe également du doigt un problème de sécurité structurelle au niveau des caves de pieds des occupants.

A lire  Voitures Suzuki : L'enseigne annonce une explosion de ses ventes depuis début 2024 !

Le crash-test désastreux et alarmant de la nouvelle Citroën C3 expliqué en détails

Un futur électrique incertain

En plus de cette version conventionnelle, Citroën prévoit de proposer une variante électrique de cette C3 de quatrième génération, commercialisée à partir de 2025 au prix de 25 000€. Cependant, avec de tels résultats en matière de sécurité, il sera crucial pour la marque aux chevrons de revoir sa copie avant son lancement en Europe.

Il est peu probable que cette voiture vise les cinq étoiles EuroCAP, qui sont désormais réservées aux modèles les mieux équipés en aides à la conduite. Néanmoins, il est essentiel pour Citroën de parvenir à un niveau de sécurité acceptable pour garantir la confiance des futurs acheteurs.

En conclusion, la future Citroën C3 fait face à un sérieux défi en matière de sécurité. Des améliorations majeures seront nécessaires pour répondre aux normes européennes et offrir une protection optimale aux occupants et aux piétons. Affaire à suivre…

Charles