Débosselage ou dégrêlage : quelle différence ?

Lorsqu’elles surviennent, les intempéries peuvent laisser de mauvais souvenirs. Un orage qui laisse place à la grêle peut provoquer de nombreux dégâts sur la carrosserie de votre voiture. Si le débosselage et le dégrêlage constituent des solutions palliatives, elles ne sont tout de même pas à confondre. Retrouvez l’essentiel à connaître à ce propos.

Le débosselage : la formule magique aux bosses de sa carrosserie

Débosselage ou dégrêlage Le débosselage est une technique employée pour réparer les dégâts de surface subis par un véhicule. Si les averses de grêle ne subsistent que quelques minutes, leurs conséquences peuvent être importantes. Les voitures sont de loin les biens meubles les plus concernés. Les conséquences directes des impacts de grêle sur une voiture sont les déformations qui se forment sur la carrosserie, y compris les portières.

Technique de débosselage : comment ça marche ?

Le dégrêlage se distingue du débosselage par le nombre important de bosses (à traiter) localisées sur la carrosserie. Ainsi, le recours au débosselage se résume à faire réparer des petits coups subis par votre véhicule. Il existe plusieurs méthodes pour remettre en état la carrosserie d’un véhicule et donc, la débosseler.

Celle la plus usitée consiste notamment à pousser délicatement sous les bosses formées à l’aide d’une tige en métal. En quelques dizaines de minutes, le véhicule peut retrouver tout son attrait. Le coût réduit, le gain de temps et son caractère écolo font de cette méthode une alternative de premier ordre. En effet, il vaut mieux réparer que remplacer, surtout lorsque vous n’aurez besoin que d’un débosselage sans peinture.

Les autres cas dans lesquels s’applique un débosselage

Vous pouvez faire appel à la technique de débosselage dans d’autres situations aux conséquences identiques à celles d’impacts de grêlons. En effet, il n’est pas indispensable que les dégâts subis par votre véhicule soient imputables aux grêlons.

Le débosselage sans peinture peut être aussi employé pour réparer les bosses occasionnées par des coups de projectiles, de portières, ou de caddie. La tôle de votre véhicule bosselée ou gelée sera alors minutieusement redressée avec des outils spécifiques.

Le dégrêlage : un travail de moine

Comme évoqué plus haut, le recours au dégrêlage est conseillé dans les cas où la voiture subit de grands dégâts liés à des impacts de grêlons sur une grande surface de sa carrosserie. Il faut alors noter que le dégrêlage constitue un véritable travail qui demande beaucoup de patience dans la mesure où il implique plusieurs centaines de petits coups. Imaginez une toute petite boule de grêlons qui vient heurter violemment, à 160 km/h, votre portière et toute la surface du capot et du toit de votre véhicule.

Vous l’aurez compris, cette méthode, quoiqu’efficace, demande au professionnel, une évaluation et une approche différente de la technique de débosselage. Ainsi, la tâche s’annonce plus ardue pour le technicien dégrêleur.

Il convient à ce titre de faire appel à un véritable professionnel comme ceux disponibles sur https://www.jh-koncept.fr/degrelage et qui sera en mesure de requinquer la carrosserie de votre voiture. Il s’agit d’une technique qui demande une grande dextérité et pratique pour être maîtrisée.

Pour l’un ou l’autre, comment choisir votre professionnel ?

Que ce soit pour l’une ou l’autre des techniques évoquées, il est indispensable de faire confiance à une entreprise qui jouit d’une expérience avérée. En conséquence, il est recommandé de veiller à la qualité des techniciens qui auront la lourde charge de remettre à neuf votre carrosserie.

Une entreprise qui dispose d’une certification et d’une présence géographique sur l’étendue du territoire serait souhaitable. La rigueur couplée à l’expérience qui fait la réputation sont autant d’éléments qui peuvent vous servir à l’élaboration d’une checklist pour vérifier la qualité des prestataires présents sur le marché.