Géométrie et parallélisme des véhicules : quelles différences entre les deux notions ?

Pour que la position correcte des roues de votre véhicule soit maintenue, il est indispensable de bien régler sa géométrie et son parallélisme. D’autant puisqu’ils permettent de préserver les pneus contre l’usure prématurée et offrent un confort lors de la conduite. Quelle différence faut-il faire entre la géométrie et le parallélisme d’une voiture ? Comment identifier leur dysfonctionnement ?

La différence entre géométrie et parallélisme des véhicules

Bien que ces termes soient proches, il existe des différences entre la géométrie et le parallélisme d’une voiture. Ces deux notions sont souvent utilisées à tort et à travers, mais en vrai le parallélisme est une vérification qui fait partie de la géométrie. La géométrie d’une voiture concerne en réalité les paramètres liés à la position des roues. L’intervention qui concerne la géométrie des roues englobe trois angles distincts du véhicule.

L’angle de carrossage

Il s’agit de l’angle d’inclinaison situé entre la roue et l’axe vertical. Il est négatif lorsque le haut de la roue se rapproche de la carrosserie et devient positif au cas où le scénario contraire se réaliserait.

L’angle de chasse

C’est l’angle compris entre la ligne perpendiculaire de la roue et son pivot. Cet angle permet de maintenir le véhicule stable lorsque le conducteur roule à une vitesse importante. Il est très important de veiller à ce qu’il soit bien réglé dans le cas contraire, cela pourrait endommager le système de suspension de la voiture.

A lire  Comment résoudre le problème du voyant moteur allumé sur une Audi A4 ?

Le parallélisme

Le parallélisme d’une voiture mesure l’angle qui existe entre l’alignement de deux roues situées sur un même essieu. Autrement dit, c’est l’écart entre l’arrière et l’avant d’une roue suivant l’axe longitudinal de la voiture. Lorsque les deux roues de devant sont plus proches de l’avant du véhicule, on parle de pincement. Quand elles sont par contre éloignées, on parle de l’ouverture.

La géométrie est l’ensemble des différents réglages de ces angles, qui permet de réduire l’usure des pneus. Il assure aussi l’équilibrage des roues et donner plus de confort de conduite.

Quelles sont les différences entre géométrie et parallélisme

Quels sont les signes d’une mauvaise géométrie ou d’un mauvais parallélisme ?

Lorsque la géométrie et le parallélisme d’une voiture sont mal réglés, cela se remarque facilement. Les signes deviennent encore plus importants selon le niveau de décalage des angles de roue.

  • Dégradation de la tenue de route : le parallélisme complet de la voiture n’est pas correct, la tenue et l’adhérence de la voiture seront de moins en moins bonnes ;
  • Un volant instable : sur une ligne droite, pendant la conduite, le volant ne sera pas correctement centré. Il peut soit tirer sur la droite ou la gauche selon la situation. C’est la manifestation d’un problème de géométrie de roues ;
  • Usure des pneus : le mauvais état de la géométrie des roues d’une voiture engendre l’usure non uniforme des pneus ;
  • Des interventions mal réalisées : le véhicule peut être instable consécutivement à changement de cadran, de pneu ou de roulement. C’est un problème de géométrie des roues.

Ces signes peuvent aussi apparaitre à la suite d’un accident de circulation. Dans ce cas, cela est dû au décalage de l’angle des deux roues.

A lire  Comment faire pour éteindre le voyant moteur sur Renault Espace 4 ?

La géométrie et le parallélisme d’une voiture ne sont pas des paramètres à prendre à la légère. Ils assurent la sécurité de la voiture, tout en offrant au conducteur du confort.

Découvrez également : Pourquoi acheter un moteur d’occasion peut être avantageux ?

Charles