Les étapes à suivre pour changer la boîte de vitesses d’une Peugeot 106

Pas forcément évidente comme opération si vous n’êtes pas calé en mécanique, changer boîte de vitesses Peugeot 106 peut s’avérer coriace, mais pas impossible rassurez-vous. Nous vous présentons la démarche à effectuer pour un véhicule de type Peugeot 106. Bonne  lecture !

Choisir la meilleure boîte de vitesses pour sa Peugeot 106

Les problèmes de voiture sont nombreux, vous l’aurez compris. Souvent de nature mécanique, ils peuvent occasionner bien des soucis et s’avérer coûteux. C’est pour cela qu’il est impératif de faire très attention au choix des pièces et de veiller à sélectionner les meilleures d’entre elles. C’est justement ce qui vous évitera des problèmes aux répercussions désastreuses et qui peuvent nuire à votre véhicule ainsi qu’à son comportement.

Le souci de la boîte de vitesses peut donc s’avérer problématique, notamment parce que les véhicules 106 de la marque Peugeot sont très souvent sujets à ce type de pannes. Néanmoins, le réglage n’est pas bien compliqué, mais nécessite de votre part un minimum de débrouillardise. Si nous vous conseillons de toujours vous orienter vers des pièces d’origine (cela, il va de soi), le problème peut toutefois survenir à tout moment puisqu’il s’agit parfois d’un défaut de construction avec un endoscope automobile vous pourriez au préalable un diagnostic. Hélas, même les personnes qui font le plus attention ne sont pas épargnées, ce qui fait que les meilleures intentions du monde ne vous préviendront peut-être pas d’un possible tour chez le réparateur.

Démonter la boîte de vitesses d’une Peugeot 106

Autant vous prévenir dès maintenant, le démontage n’est pas toujours une mince affaire. Il s’agit surtout d’une opération parfois un peu longue qui peut facilement prendre quelques heures et qui vous fera bien suer avant d’en venir à bout. En effet, elle nécessite de suivre scrupuleusement un certain nombre d’étapes. Commencez donc par enlever le tapis recouvrant la console centrale de la bagnole.

Faites garde au soufflet du levier de vitesses qui doit être délicatement manipulé avant de pouvoir accéder aux vis de la console centrale. Pour travailler de façon plus libre, veillez à la faire sortir de la voiture et vous constaterez que vous serez nettement plus à l’aise. Une grosse partie du boulot étant écartée, il est temps de passer à la partie levier de vitesses où il faudra prendre soin de le tourner autour de l’arbre de transmission, tout en douceur avant de le retirer. Les silent-blocs doivent être enlevés eux aussi avant de passer dans l’ordre à la cloche d’embrayage puis au récepteur qui sera dévissé en tout dernier.

Une fois la boîte démontée, il est nécessaire de procéder à une vidange de l’huile contenue. Le nettoyage doit se faire à l’aide d’un pinceau trempé dans de l’essence dans le but de bien soigner son extérieur. Si jamais vous ne vous sentez pas apte à assurer cette opération, le mieux serait de vous rendre au niveau d’une station de service à proximité qui pourra assurer un nettoyage à la vapeur. Le résultat sera optimal, mais ne vous coûtera également pas bien cher !

Installer une nouvelle boîte de vitesses pour sa Peugeot 106

Place à présent à la toute dernière démarche pour faire installer votre boîte de vitesses pour Peugeot 106. Si vous avez réussi à démonter la précédente, le reste ne devrait pas poser de problème majeur. Toutefois, il est question encore une fois de suivre à la lettre un ensemble d’étapes :

  • Poser le train de pignons ;
  • Glisser le train de pignon sur place ;
  • Enfiler l’axe ;
  • Positionner les nouveaux roulements ;
  • Mettre l’arbre secondaire ;
  • Bloquer l’axe.

Par rapport au premier point, il faudra poser le train de pignons tout en collant les cales latérales en utilisant de la graisse. C’est ce qui permettra de glisser le train de pignon en utilisant un carter de boîte positionné de façon verticale. Mais encore, cela ne suffit pas à introduire l’axe puisqu’il faudra vérifier que le train de pignon n’est pas supérieur à 0.3 millimètres. Dans le cas contraire, une cale plus épaisse devra être envisagée.

Le nouveau roulement, une fois positionné, permet d’enfiler l’axe sur l’arbre principal, remettre le circlip, puis placer le roulement de l’aiguille au niveau de l’extrémité inférieure de l’arbre principal. Renfilez l’axe en même temps que vous mettez l’arbre secondaire, et faites bien attention à visser les boulons pour bloquer avant de placer l’axe et le pignon tous les deux en marche-arrière. Enfin, c’est un joint en Klingérite neuf qui devra être placé pour remettre une extension arrière en place.