Comment choisir la meilleure assurance auto en fonction de son bonus-malus ?

Choisir une assurance auto est un passage obligatoire pour tout automobiliste Français. Bien que le choix soit déjà une chose assez complexe dès le départ, la baisse des bonus-malus peut drastiquement compliquer votre cas et vous mettre dans une situation très inconfortable. En effet, le bonus-malus ou coefficient de réduction-majoration est un indicateur du comportement des conducteurs. Plus le malus est élevé, plus cela indique des sinistres et comportements irresponsables de la part du conducteur. Au sein de cet article, nous allons partager avec vous nos conseils pour que vous sachiez comment choisir la meilleure assurance auto en fonction de son bonus-malus.

Les bases du concept bonus-malus

Le concept du bonus-malus est typiquement français. Il est relatif aux assurances auto qui selon le statut du conducteur lui permettent d’obtenir une diminution de prime ou le contraire. Avant même de vouloir commencer à trouver une assurance, vous aurez absolument besoin d’avoir cette information en votre possession. Après l’obtention de son permis, le jeune conducteur provoque généralement des sinistres qui volontairement ou involontairement le soumettent à des diminutions de point ou malus. Dans ce cas, son comportement porte préjudice à son assureur qui se retrouve obligé de rembourser des dédommagements et réparations interminables. À contrario, lorsque le conducteur se montre exemplaire sur une durée relativement longue, il bénéficie de bonus qui favorise auprès de son assureur une baisse de sa prime d’assurance.

choisir la meilleure assurance auto en fonction de son bonus-malus

Les VTM (Véhicules Terrestres à Moteur) sont ceux qui sont directement concernés par le système bonus-malus. Pour calculer le pourcentage à majorer ou à réduire, l’assureur détermine au préalable un montant de référence qu’il multiplie par un coefficient. Le coefficient de base reconnu de tous est 1. Lorsqu’il est supérieur à 1, il y a malus. En revanche, lorsqu’il est inférieur à 1, il y a bonus. Le coefficient se redéfinit à la fin de chaque année contractuelle, soit 12 mois. Il est majoré de 25 % et entraîne une réduction annuelle de 5 % sur la cotisation annuelle en cas de bonus.

A lire  Nos conseils en assurance lorsque vous achetez une voiture

Le choix de la meilleure assurance selon le profil du conducteur

Lorsque votre coefficient bonus-malus est intact pour cause de bonne conduite, il est recommandé de choisir votre assurance d’une part en fonction de votre profil de conducteur. Dans ce cas, vous pouvez faire prévaloir vos qualités de bon conducteur pour négocier le prix de votre prime d’assurance auto auprès des compagnies de votre choix. Ensuite, il vous faudra comparer les offres afin de choisir la moins onéreuse et la plus adaptée à vos besoins. D’autre part, l’état de votre voiture est un facteur déterminant. Selon que votre véhicule soit neuf ou pas, selon qu’il soit destiné à un usage collectif ou individuel, vous réaliserez le meilleur choix.

Lorsque votre coefficient bonus-malus est négatif, il est préférable de vous diriger vers des assureurs indulgents. En effet, quand vous avez à votre compteur trop de malus, vous avez le choix entre un nombre très limité d’assureurs. Toutefois, ce qui s’apparente à une malchance peut tourner à votre avantage, car vous n’aurez pas d’embarras de choix. On retrouve sur le marché des compagnies d’assurance qui offrent spécifiquement des garanties destinées aux conducteurs ayant été victimes de sinistres auparavant. Elles ont le mérite de proposer pour chaque profil d’utilisateur, des garanties sur-mesure. Comparez puis choisissez l’assurance qui propose les meilleures garanties.

Que retenir ?

Quel que soit votre coefficient bonus-malus, vous devez faire votre choix entre deux principales garanties qui sont l’assurance tout risque et l’assurance pour tiers, et ce que vous souhaitiez assurer un véhicule de collection ou un véhicule neuf. Tandis que la première est destinée à la prise en charge de plusieurs dommages matériels et corporels, la seconde est relative à la réparation des sinistres tels que le vol et le bris de glace. Il est donc important de comparer les offres de vos potentiels assureurs sur la base de ces deux garanties afin d’opérer le meilleur choix. Certaines formules bien qu’alléchantes au prime abord entrainent plus tard des frais supplémentaires masqués. Un comparateur d’assurance auto vous sera d’une grande utilité.

A lire  Avis assurance auto Assuronline
Charles