Vinfast, le constructeur de voitures électriques qui secoue la bourse mondiale !

Préparez-vous à plonger dans le monde tumultueux de Vinfast, la marque vietnamienne qui agite les marchés financiers et s’apprête à révolutionner l’industrie automobile. Accrochez-vous, car cette histoire promet des montagnes russes émotionnelles et financières qui vous laisseront sans voix !

Le rêve de Pham Nhat Vuong : de l’automobile à l’électrique mondiale

En 2018, Pham Nhat Vuong, l’homme le plus fortuné du Vietnam, décide de réaliser son rêve en créant Vinfast, une entreprise automobile ambitieuse. Mais ce n’est pas tout ! Il ne se contente pas de produire des véhicules thermiques rebadgés pour le marché vietnamien. Non, il vise bien plus haut : devenir un acteur mondial de l’industrie électrique.

C’est ainsi que Vinfast se lance dans la production de deux premiers modèles électriques de grande envergure, les VF8 et VF9, des SUV familiaux imposants. Malgré leur collaboration avec Pininfarina et leur impressionnante interface numérique, ces véhicules n’ont pas réussi à convaincre le public, notamment les critiques automobiles américains lors des premiers essais outre-Atlantique du VF8.

Mais Vinfast ne s’arrête pas là, car l’entreprise veut conquérir tous les marchés du monde, y compris l’Europe. Cependant, des problèmes d’homologation ont contraint la marque à annuler sa participation au salon de Munich 2023. Malgré ces embûches, Vinfast a des projets ambitieux, visant à vendre 50 000 voitures en 2023 avant d’augmenter sa production mondiale.

La marque a déjà livré environ 19 000 véhicules électriques dans le monde au cours des six premiers mois de 2023, mais la grande majorité de ces ventes s’est concentrée au Vietnam, avec seulement 137 exemplaires du VF8 vendus aux États-Unis, et encore moins en Europe.

Les montagnes russes boursières

Outre ses ambitions automobiles similaires à celles du constructeur automobile Chinois BYD, Vinfast fait également sensation sur les marchés financiers. Depuis son introduction au Nasdaq américain le 15 août dernier, l’action de Vinfast a connu des variations spectaculaires qui ont laissé les spéculateurs haletants et les investisseurs perplexes.

A lire  Quel type de visa demander pour partir faire un roadtrip en Australie ?

L’action a été introduite à 22 dollars, a connu une forte hausse, puis a chuté en dessous de sa valeur initiale, pour finalement exploser les jours suivants. À un moment donné, Vinfast a même surpassé la capitalisation boursière de la plupart des géants de l’automobile mondiaux, ne laissant que Tesla et Toyota devant elle au 28 août dernier.

Cependant, depuis lors, la valeur de l’action Vinfast a connu une descente vertigineuse et se rapproche actuellement de son niveau initial. Le 7 septembre à 10h00 heure française, la capitalisation boursière de Vinfast s’élevait à plus de 56 milliards de dollars. Pourtant, seulement 1% du capital de l’entreprise est en circulation, Pham Nhat Vuong conservant les 99% restants, suscitant ainsi des interrogations quant à d’éventuelles manœuvres pour influencer artificiellement la valeur de son entreprise.

Une telle volatilité dans la valeur d’une entreprise automobile en bourse est tout à fait exceptionnelle, et il est à prévoir que les semaines et mois à venir nous réservent encore de nombreuses surprises.

Capitalisation boursière Vinfast

La véritable valeur de Vinfast : que nous réserve l’avenir ?

L’essentiel reste encore à découvrir : quelle est la véritable valeur de Vinfast ? Après les VF8 et VF9, la marque s’apprête à lancer d’autres modèles électriques dont les qualités pourraient surpasser celles de ses premiers véhicules.

En France, le VF8 est déjà disponible à la commande au prix de 50 999€. Malgré sa généreuse batterie de 87,7 kWh et sa puissance de 353 chevaux, son prix le disqualifie pour le bonus écologique, mais le place en compétition directe avec les versions haut de gamme de ses concurrents. L’avenir de Vinfast s’annonce passionnant, et nous avons hâte de prendre le volant pour suivre cette incroyable aventure de près !

A lire  Karting aux Jeux Olympiques : Le CIO réfléchit à son introduction pour les prochaines éditions !
Charles