Jaguar prend un virage à 180 degrés et décide de vendre ses véhicules uniquement aux riches !

Alors que les ventes de Jaguar ont connu un déclin inquiétant ces dernières années, la marque britannique de renom cherche à se réinventer en ciblant une clientèle plus exigeante et aisée. Fini le temps des simples voitures premium !

Le déclin du prestige

En 2017, Jaguar enregistrait des ventes mondiales de 178 601 voitures. Cependant, en 2022, ce chiffre dégringola à 61 700 clients à travers le globe. Face à la réussite de sa marque sœur, Land Rover, Jaguar ne peut plus se contenter de jouer dans la cour des grands face aux références allemandes ou suédoises telles que Volvo. Un bouleversement est nécessaire pour sauver cette légendaire marque anglaise de l’effondrement.

Le virage vers l’ultra-luxe

Gerry McGovern, le responsable du design chez JLR, a une vision radicale pour redresser la barre. Pour lui, la solution est simple : abandonner l’idée de toucher une clientèle trop large avec une gamme de modèles diversifiée et se recentrer sur l’ultra-luxe.

Il est temps pour Jaguar de revenir à ses racines, à l’époque où son positionnement se voulait plus élitiste, remontant jusqu’aux années 90. À cette époque, les propriétaires de Ford ont essayé de rivaliser avec Mercedes et BMW en lançant des modèles plus accessibles, comme la fameuse berline X-Type dotée d’un châssis de Ford Mondeo. Toutefois, Gerry McGovern est catégorique : « Jaguar doit sortir de sa médiocrité ». Selon lui, le salut de la marque passe par une approche plus exclusive, en se concentrant sur une clientèle plus restreinte. « Rien qu’aux États-Unis, plus de 20 millions de millionnaires existent. Nous devons proposer des voitures plus haut de gamme avec des volumes de vente plus faibles », martèle-t-il.

A lire  Protégez votre voiture contre le vol high-tech : tout savoir sur le mouse jacking !

Jaguar, la métamorphose vers l'ultra-luxe et l'électrification

Le tournant vers l’électrification

L’avenir de Jaguar s’annonce également électrique. Dès cette année, le constructeur britannique prévoit de dévoiler une berline électrique à quatre portes avec une autonomie impressionnante de 700 kilomètres, mais avec un prix dépassant les 100 000€. Deux autres modèles électriques d’envergure sont également prévus pour les années à venir.

La question se pose désormais : Jaguar va-t-il viser la clientèle de Bentley plutôt que de rivaliser avec les marques premium allemandes ? En effet, le ticket d’entrée chez le constructeur de Crewe est plutôt fixé à 200 000€…

La métamorphose de Jaguar est lancée, et nul doute que l’avenir réserve bien des surprises à cette marque emblématique. Avec son orientation vers l’ultra-luxe et sa transition vers l’électrification, Jaguar semble déterminé à retrouver sa place au sommet de l’industrie automobile, prêt à conquérir les cœurs des clients les plus exigeants et fortunés.

Charles